mercredi 27 mai 2020

Colopathie fonctionnelle

COLOPATHIE FONCTIONNELLE 
(SYNDROME DU CÔLON IRRITABLE)


colopathie fonctionnelle, syndrome du côlon irritable, santé, intestins, psychosomatique, huiles essentielles, aloé vera, probiotiques, charbon végétal, massage, guérir, plantes, anis vert, menthe poivrée ,

Peut-on guérir la colopathie fonctionnelle ?

D'APRES MON MEDECIN : NON

Il y a 10 ans, on m'a diagnostiqué le syndrome du côlon irritable. Je me rappelle encore des mots de mon médecin :« C'est une maladie psychosomatique, mais je vous rassure, la bonne nouvelle c'est qu'elle est sans danger. La moins bonne c'est qu'elle ne se guérit pas, il faudra prendre vos médicaments à vie ».


UNE RIBAMBELLE D'EXAMENS ET AUCUNE PISTE

Replaçons les mots de mon médecin dans le contexte de l 'époque :

  • mon ventre avait gonflé comme un ballon, comme si j'étais enceinte de 6 mois, sans l'être, et en bonus, j'avais très mal au ventre. Je me rappelle d'un midi sur mon lieu de travail, j'ai eu des crampes si douloureuses après le repas, que je suis restée couchée sur le sol dans mon bureau, en me tortillant dans tous les sens.

  • Suite à plusieurs épisodes de ce type et des mois de souffrance, j'étais arrivée à bout de tous les examens possibles : prises de sang, examen des selles, échographie, même une coloscopie et une fibroscopie. On n'y a rien trouvé. RIEN.

  • Donc on m'a posé le diagnostic du syndrome du côlon irritable (ou colopathie fonctionnelle) et on m'a prescrit des antispasmodiques (météospasmyl) et du doliprane. La vie devait reprendre son cours.


CETTE ABSENCE DE SOLUTION -UNE VRAIE- AGGRAVAIT LE PROBLEME

Non seulement j'avais du mal à accepter qu'il s'agissait d'un diagnostic d'exclusion et d'un traitement des symptômes uniquement (faute de connaître et de traiter la cause), mais j'avais également beaucoup de mal à me faire à l'idée de prendre des médicaments à vie.


JE VEUX PARTAGER AVEC VOUS CE QUI A MARCHE POUR MOI

Car je sais que c'est une vraie souffrance physiologique et psychologique. Oui, psychologique aussi puisqu'on vous fait croire que c'est vous qui vous causez la colopathie fonctionnelle avec votre stress et parce que ça finit par vous isoler socialement ; on a peur de manger pour éviter la douleur. Parfois on ne sait même plus comment s'habiller pour cacher ce ventre gonflé et douloureux.

Je ne suis ni médecin ni naturopathe mais depuis plus de 20 ans j'ai une vraie passion pour les remèdes naturels et les médecines alternatives. J'ai procédé comme d'habitude : je me suis documentée au moyen des livres (vous verrez sur la photo ma bibliographie) et je me suis concocté un programme pour tester ce que ça donne. Et pour mon plus grand soulagement et bonheur, ça a marché.


COMME LE CÔLON EST IRRITE, ON COMMENCE PAR LE CALMER :


  1. EXCLUSION TEMPORAIRE DE TOUT CE QUI IRRITE LES INTESTINS

La liste n'est pas exhaustive car il s'agit de la personnaliser aux ressentis de chacun(e) mais a minima, il faut arrêter temporairement (jusqu'à ce que le calme revienne) : gluten, produits laitiers, fruits et légumes crus, oléagineux, fruits secs, olives, épices fortes, café, thé, cacao, conserves, œufs.

D'après les examens je n'étais pas allergique au gluten mais en lisant mes livres j'ai compris qu'il n'existait pas que l'allergie, il y avait aussi les intolérances alimentaires...lesquelles sont pratiquement indétectables si elles sont croisées, les coquines. Bref. Même si on n'a pas d'allergie et d'intolérance, quand l'intestin est irrité, il faut le mettre au repos.

Pendant 1 mois environ j'ai exclu tout ce que je cite ci-dessus, et au-delà j'ai continué à exclure les aliments qui sont reconnus comme étant les plus irritants : les choux, les kiwis, les framboises, les tomates, les épices fortes, les conserves, les aubergines, les agrumes.

L'exclusion du gluten et des produits laitiers a également duré plus longtemps mais je me sentais tellement mieux que ça allait de soi.

Il ne s'agit pas forcément de les arrêter définitivement mais de laisser le temps aux intestins de se calmer et de cicatriser.

Pour savoir quelles céréales sans gluten privilégier, jetez un coup d’œil sur mon article « Les céréales à privilégier quand on exclut le gluten »


  1. 1L D'ANIS VERT OU DE MENTHE POIVREE PAR JOUR

Je ne parle pas des sachets de tisanes déjà prêts mais des plantes qu'on trouve en vrac en paquet de 30g ou 50g en magasin bio. Donc pensez à acheter en même temps des sachets pour thé qu'on y vend également.

Je préparais mon thermos tous les matins avant d'aller au travail, en alternant les 2 plantes. Je mettais 2-3 c. à soupe de plante dans 1l d'eau bouillante et je la buvais tout au long de la journée. Ça calme et fait dégonfler le ventre, et en plus c'est délicieux.


  1. DES MASSAGES DANS LE SENS DU CÔLON

colopathie fonctionnelle, syndrome du côlon irritable, massage du côlon


En utilisant des huiles végétales mélangées aux huiles essentielles (HE) énumérées ci-dessous, il s'agit de partir du côté bas droit du ventre en remontant vers le haut, après on trace un beau sourire sous les côtes pour arriver du côté haut droit vers le côté haut gauche du côlon, et après on suit le dessin, on descend côté gauche, après on va au milieu et encore un peu plus bas. On fait le massage à distance ou avant les repas, pas juste après ces derniers. Et ce pendant 2-3 min minimum.

1ère semaine : HE d'estragon (bio) + HE de gingembre (bio) (ou HE de basilic exotique si vous la supportez bien mais bien diluée)

Posologie : dans une bonne noisette d'huile végétale (les huiles de coco et de macadamia sont mes préférées) vous mettez 1 goutte de chaque d'HE (dilution minimum de 20%), 2 à 3 fois par jour, sur 6-7 jours maximum.

2e semaine : 2 gouttes d'HE de camomille romaine bio dans de l'huile végétale, 2 à 3 fois par jour.

Attention à ne pas confondre avec la camomille allemande. L'HE de camomille romaine coûte un peu plus cher (autour de 16 euros le flacon de 5ml) mais je vous garantis d'expérience qu'elle est incontournable dans le traitement de la colopathie, mais pas seulement. D'après Danièle Festy dans « Ma bible des huiles essentielles », c'est « huile essentielle antispasmodique physique et psychique par excellence ». Elle est anti-douleur, anti-inflammatoire, anti-nausées, calmante, anti-fongique et régulatrice des problème digestifs. Et elle fait partie des HE pouvant être utilisées pures sur la peau (pas sur les muqueuses) et elle n'a pas de contre-indication. Vous pouvez même la prendre par voie orale ou cutanée pour d'autres soucis, comme l'angoisse ou l'insomnie. Donc vous pouvez être certain(e) d'utiliser tout votre flacon de 5ml et en plus, vous en serez ravi(e). En tout cas, c'est l'une des HE que j'utilise le plus, avec la lavande, et j'en rachète plusieurs fois par an.

Pour en savoir plus sur l'HE de camomille romaine, lisez mon article « Mon top 5 des HE à avoir chez soi »


  1. DES HUILES ESSENTIELLES D'ESTRAGON ET/OU DE CAMOMILLE ROMAINE ET/OU DE GINGEMBRE PAR VOIE ORALE

Comme il s'agit de prendre ces HE par voie orale, il est encore plus important qu'elles soient bio et de bonne qualité.

J'avais diminué le sucre mais je prenais les HE dans une cuillère à café de miel d'acacia, bien mélangés, le matin après le petit-déjeuner, et le soir après le dîner.

Le matin : 1 goutte d'HE d'estragon (+ 1 goutte d'HE de gingembre si constipation).

Le soir :1 goutte d'HE de camomille romaine

Et ce, pendant 1 semaine. Après : 3 semaines de pause, suivie d'une reprise pendant encore 1 semaine. Après : en fonction de mon ressenti.

Dans tous les cas, fiez-vous à votre ressenti. Personnellement, je diminuais les doses que je voyais dans les livres car elles étaient trop fortes pour moi. De la même façon, l'HE de basilic exotique je ne l'utilisais que par voie externe et très diluée car par voie interne elle était trop forte pour moi.


  1. DES PROBIOTIQUES

Le plus souvent colopathie fonctionnelle rime avec déséquilibre de la flore intestinale. Stress, antibiotiques, médicaments, chlore dans l'eau du robinet, une alimentation trop riche en sucres ou en levures, constipation, dérèglent l'équilibre naturellement présent parmi les 100 000 milliards de bactéries vivant dans nos intestins.

J'ai acheté les miens en magasin bio pour qu'ils soient suffisamment dosés (7 milliards de ferments, 7 souches différentes). Les probiotiques que l'on trouve en pharmacie sont plus pauvres en souches ou en nombre de bactéries.


  1. DES OMEGA 3 

Pour leur effet anti-inflammatoire sur les intestins mais elles sont également bénéfiques pour notre cerveau, cœur, système circulatoire, tension, équilibre émotionnel et pour lutter contre l'oxydation des cellules, le syndrome prémenstruel, et des maladies comme le cancer. De façon générale, il est bien de consommer de l'huile de lin, de chia et de noix, car elles en sont très riches.

Mais selon les spécialistes, c'est la forme d'origine animale tirée des poissons gras qui présenterait la structure la plus longue et donc la plus constructive. On trouve des gélules en magasin bio, et c'est que j'avais acheté, à l'époque et j'achète régulièrement encore maintenant.


  1. GEL D'AVOINE SANS GLUTEN

J'avais trouvé la recette dans un de mes livres : on achète des gros flocons d'avoine sans gluten (dispo en magasin bio) et on en met 4-5 cuillères à soupe dans 250ml d'eau dans une casserole avant même de la mettre sur le feu. On allume la plaque de cuisson et après on touille en attendant l'ébullition. On laisse bouillir 3-4 min. C'est parfait pour le petit-déjeuner, on peut y mettre un peu de miel d'acacia (miel digeste, anti-inflammatoire et à l'index glycémique bas). C'est comme si une grande partie de l'avoine fondait et se transformait en une sorte de gel qui calme les intestins, l'avoine ayant un effet anti-inflammatoire.

De façon générale, quand on a des problèmes digestifs, il vaut mieux faire bouillir l'avoine quelques minutes au lieu de la couvrir seulement d'eau bouillante. Cela la rend plus digeste.


  1. CHARBON NOIR

  2. GEL D'ALOE VERA

J'ai acheté les 2 en magasin bio et suivi la posologie indiquée sur le flacon.

Le charbon débarrasse l'intestin des gaz accumulés et des éventuels déchets (notamment des médicaments, donc prenez-le à 4h minimum de distance par rapport à vos prises de médicaments ou de la pilule).

L'aloé vera est anti-inflammatoire et aide l'intestin à cicatriser. Il est également riche vitamines essentielles, minéraux et oligo-éléments comme le zinc qui est très bénéfique en cas de colopathie fonctionnelle. Il soutient l'équilibre de la flore intestinale et du transit.


  1. L'OSTEOPATHIE

Je souffrais de constipation qui aggravait le risque de récidive de colopathie, et m'intoxiquait du fait de la stagnation des déchets dans le côlon. Et j'ai remarqué que l'ostéopathie m'aidait pour lutter contre la constipation (et pas seulement). Pendant 2-3 mois, je suis allée chez l'ostéopathe une fois toutes les 2 semaines. Après, 1 fois par mois pendant encore 2 mois environ. Et depuis j'y vais 1 fois tous les 3-4 mois environ, et encore si j'en ressens le besoin, et pas seulement pour mon ventre.


  1. RELAXATION ET LÂCHER-PRISE

Ils sont très importants pour retrouver le bonheur d'un ventre (et d'un corps) en pleine forme. Pour en savoir plus, lisez mon article sur le Psychosomatisme et les messages importants que le corps a à nous transmettre.


DEPUIS 10 ANS JE N'AI PLUS JAMAIS REVECU LA MÊME SOUFFRANCE

A l'époque, ces 11 actions m'ont aidé à calmer et à dégonfler entièrement mon ventre, et à retrouver une vie normale. Sans médicaments.


ENTRETIEN ET REACTIVITE

Depuis, dès que je sens qu'une petite gêne commence à revenir (par exemple: constipation, digestion ralentie, aérophagie, début de spasme etc.), je reprends des HE par voie orale et je refais des massages, pour calmer mon ventre. Et la bonne nouvelle est que depuis 10 ans, ça marche parfaitement. Je n'ai jamais refait de crise.

Quand je sens qu'un aliment a dû mal à passer : je le note et si ça se confirme plusieurs fois de suite, je n'en remange plus. J'ai par exemple dit adieu au gluten, aux tomates, aux baies de goji et aux kiwis mais c'est peu cher payé par rapport au bien-être que j'en tire.

De même, si je sens que j'ai irrité mes intestins par un aliment ou que j'ai trop mangé et que la digestion rame, je me fais une journée de mono-diète : je ne mange que des flocons d'avoine préparés comme indiqué au point 7 ci-dessus (mais vous pouvez choisir un autre aliment non irritant). La mono-diète met l'intestin au repos également car il ne doit digérer qu'un seul aliment ce qui lui prend moins de temps et d'énergie.


MES LIVRES SUR LE SUJET


colopathie fonctionnelle, syndrome du côlon irritable, santé des intestins, huiles essentielles, massages



Je vous souhaite plein de courage si vous êtes en train de souffrir à cause de la colopathie fonctionnelle !

Et j'espère que les quelques actions qui ont marché pour moi pourraient vous aider également. N'hésitez pas à m'écrire si vous avez des questions ou des remarques !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Postez votre commentaire